Comment fonctionne un Détecteur de Fumée ?

Si un incendie se déclenche en pleine journée, nous pouvons généralement le sentir et agir. Mais si nous sommes endormis la nuit, il est parfois trop tard avant qu’on se rende compte de ce qui se passe. Heureusement, grâce à la technologie moderne, il existe un moyen de détecter les incendies. Cet article vous explique le fonctionnement d’un détecteur de fumée.

Comment fonctionne un détecteur de fumée optique ?

Le fonctionnement d’un détecteur de fumée optique (également appelé détecteur de fumée photoélectrique) est très simple. Il fonctionne selon le principe de diffusion de la lumière. L’alarme contient une diode infrarouge pulsée qui envoie un faisceau de lumière dans la chambre du capteur toutes les 10 secondes pour détecter les particules de fumée. Lorsqu’un feu se déclare, de la fumée pénètre dans la chambre optique par les ouvertures de ventilation. Les particules de fumées qui entrent dans la chambre optique entraînent la dispersion de la lumière infrarouge. Quand la lumière dispersée atteint le récepteur de lumière à photodiodes, un signal est envoyé au circuit intégré, ce qui déclenche l’alarme pour alerter les occupants de la maison.

Comment fonctionne un détecteur de fumée à ionisation ?

Le fonctionnement d’un détecteur de fumée à ionisation est totalement différent. Les détecteurs de fumée à ionisation utilisent une chambre d’ionisation et une source de rayonnement ionisant pour détecter la fumée. À l’intérieur d’un détecteur à ionisation, se trouve une petite quantité (peut-être 1/5000e de gramme) d’américium-241 qui produit des particules alpha. Ces dernières ionisent les atomes d’oxygène et d’azote de l’air dans la chambre ce qui chargent les atomes positivement et les électrons négativement. L’électron négatif est attiré vers la plaque avec une tension positive et l’atome positif est attiré vers la plaque avec une tension négative. L’électronique du détecteur de fumée détecte la faible quantité de courant électrique représentée par ces électrons et ces atomes se déplaçant vers les plaques. Lorsque la fumée pénètre dans la chambre d’ionisation, elle interrompt ce courant. Les particules de fumée se fixent aux ions et les neutralisent. Le détecteur de fumée détecte la chute de courant entre les plaques et déclenche l’alarme.

Ionisation ou photoélectrique ?

Selon une étude détaillée de l’Institut national des normes et de la technologie les alarmes à ionisation réagissent mieux aux incendies enflammés, et les alarmes optiques fournissent une réponse considérablement plus rapide au feu couvant. Les détecteurs de fumée sont peu coûteux comparés au coût des dégâts d’un incendie. Il n’y a donc pas de préférence particulière, installez les deux types de détecteur si vous le pouvez.

Comment placer ses extincteurs à la maison ?
Quel type d’extincteur utiliser pour quel type de feu ?